Bilan de l’été 2014 sur les routes

bilan-routes-ete-2014

A la fin du mois d’août, l’heure des bilans arrive à grands pas. Généralement, l’été est une saison très meurtrière sur nos routes. Pourtant, cette année, des conclusions plus positives peuvent être tirées : en effet, pour la première fois depuis le début de l’année, le nombre de décès sur nos axes est en baisse.

Un recul du nombre de décès sur les routes

Depuis ces 60 dernières années, le nombre de décès sur la route des vacances n’a jamais été aussi bas : en juillet, la mortalité a baissé de 11,6 %. Ainsi, le mois dernier, on a dénombré 304 tués – contre 344 en 2013. La Sécurité Routière se satisfait de cette baisse, tout en évoquant une autre diminution, enregistrée par l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) : tandis que les accidents corporels ont reculé de 15,6 %, le nombre de personnes hospitalisées plus de 24 heures après l’accident a chuté de 18,6 %.

En outre, un public particulièrement visé par les politiques de prévention a, lui aussi, pu bénéficier de ce regain de sécurité sur nos axes. Concrètement, par rapport à juillet 2013, 42 vies de conducteurs de deux-roues motorisés ont été sauvées. En effet, ces derniers mois, le gouvernement s’était inquiété de voir augmenter, de façon plutôt impressionnante, le nombre d’accidents de deux-roues.

A noter qu’au mois de mars, le taux de mortalité s’élevait à 28 % : la rupture par rapport à ce chiffre extrêmement élevé semble être aujourd’hui amorcée.

recul-deces-route

Des contrôles de plus en plus fréquents sur les routes

Si les accidents de la route ont considérablement diminué cet été, c’est – en partie – grâce à la présence dissuasive des forces de l’ordre sur l’autoroute comme sur les axes secondaires. En ce sens, les autorités ont affirmé n’avoir aucune indulgence concernant la verbalisation de différentes infractions au code de la route. Par exemple, des imprudences fréquentes sont à l’origine des décès sur la route des vacances : à trop vouloir se vider la tête, on oublie parfois d’attacher sa ceinture de sécurité. Heureusement, la police reste présente pour inculquer les bons réflexes aux grands comme aux petits !

Par ailleurs, des petits détails ont parfois été à l’origine de certaines amendes. On n’y pense pas toujours, mais le contrôle technique de la voiture doit être à jour : pour de simples essuie-glaces en mauvais état, vous pouvez mettre votre sécurité – et celle des autres usages – en danger. C’est la raison pour laquelle les agents de sécurité suivent une ligne de conduite très rigide concernant cet aspect important.

Enfin, tous les excès de vitesse – sans exception – pouvaient donner suite à une contravention. Dans la plupart des accidents dus à une allure trop rapide, les individus ne dépassent que de quelques km / h la vitesse autorisée : toutefois, même pour ces petites infractions, les décisions auront été, en juillet et août, sans appel.

controles-route

La tendance doit se confirmer pour parler de réelle diminution

A l’heure actuelle, l’augmentation du nombre de décès sur les 6 derniers mois est plus frappante que la récente diminution des accidents graves. En ce sens, le gouvernement affiche toujours sa volonté de passer, d’ici l’année 2020, sous la barre des 2 000 décès annuels. Pour le moment, à la fin du mois de juillet, on dénombre 1 833 morts. A la même époque en 2013, on en comptait seulement 1 761. En ce sens, les décès causés par les accidents sur la route sont encore plus nombreux. Pourtant, ce regain de sécurité laisse espérer de meilleurs lendemains.

En conclusion, on espère réellement, d’ici la fin de l’année, ne pas atteindre les 3 268 morts – comme en 2013.

Une réponse à Bilan de l’été 2014 sur les routes

  1. STARBUCK dit :

    Haro sur la vitesse! Comme toujours depuis 30 ans de politique se sécurité routière qui se résume à un racket implacable des vaches à laits du fisc que sont devenus les automobilistes français! Aucun contrôle d’alcoolémie vu sur nos routes du P de C cet été, pas plus de sanction quant aux vrais fautes de conduite génératrices d’accidents: clignotants, téléphones au volant, enfant de moins de 10 ans assis à l’avant des véhicules, etc). Ah les radars biens planqués au coin du bois en ligne droite; c’est plus facile et ça rapporte surtout beaucoup plus!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *