L’Eco Cup de Peugeot : un concours pour encourager la conduite écologique

Pour la première fois, Peugeot lance un concours d’un nouveau genre : une compétition automobile dans laquelle le vainqueur est celui qui consomme le moins d’essence !

Eco Cup Peugeot

De portée européenne, ce concours fait participer des conducteurs répartis dans 18 pays (voir liste*). Dans chacun de ces pays, 4 participants seront sélectionnés. Chacun conduira un modèle de voiture Peugeot HDi, sélectionné parmi les moins polluants de la marque : Peugeot 207, 308, 3008 ou 5008.

Pour gagner le concours, chaque participant doit parcourir les 1 000 kilomètres qui séparent Paris de Genève, avec un seul plein et en essayant de battre le record établi pour l’occasion par Stéphane Sarrazin, vainqueur 2009 des 24 heures du Mans et pilote officiel de l’équipe Peugeot. A défaut, le vainqueur sera celui qui aura consommé le moins d’essence. A l’arrivée, il y aura donc quatre vainqueurs : un par modèle de voiture. Les gagnants remporteront chacun la voiture avec laquelle ils auront concouru.

Bien que le concours soit en principe ouvert à tous (à condition toutefois d’être titulaire du permis B depuis plus de trois ans), il demande tout de même de disposer de pas mal de temps libre. Les candidats doivent en effet pouvoir se libérer pour la journée du 20 février, au cours de laquelle un stage éco-conduite obligatoire est organisé pour tous les participants, puis du 28 février au 2 mars pour le concours et la remise des clés du véhicule aux vainqueurs.

Grâce à cette Eco Cup, Peugeot espère promouvoir les comportements de conduite éco-responsables, convaincre les conducteurs des économies générées par l’éco-conduite… et, au passage, prouver les performances de ses modèles dans ce domaine !

Une réponse à L’Eco Cup de Peugeot : un concours pour encourager la conduite écologique

  1. MMN dit :

    J’ai vu les voitures de l’eco cup sur l’autoroute A5 ce lundi 1er mars. Elles se trainaient péniblement à 80 kmh et plusieurs roulaient sur la bande d’arrêt d’urgence avec les feux de detresse. C’est à la limite du danger. La conso va être fortement réduite mais ce n’est pas une situation réaliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *