Une départementale en Seine et Marne, préfigurera la route de 5ème génération dès 2017

route5generation1

L’évolution des voies routières est constante, et quatre générations se sont succédé.  Au début, il y avait le chemin. Ensuite, il y a eu la route pavée romaine. Puis la route revêtue. Aujourd’hui, il y a l’autoroute. Et demain ? Sur quelle route circulerons-nous ? Vous le saurez au printemps 2017, en roulant sur la départementale 199, en Seine et Marne, qui deviendra une préfiguration de ce que sera la Route de cinquième génération à partir de cette date.

Qu’entend-on par « route de cinquième génération » ?

Les voies de circulation n’ont cessé d’évoluer au fil des siècles, et ces évolutions ont été qualifiées en « générations ». Ce qu’on appelle « route de cinquième génération », c’est donc un nouveau type de route qui suit la quatrième génération, l’autoroute. Le 18 novembre dernier, Ségolène Royal, ministre de l’Écologie du développement durable et de l’Énergie, signait un accord entre l’Institut français des sciences et technologies des transports de l’aménagement et des réseaux, Epamarne et le Conseil Général de Seine et Marne. Cet accord, marque une avancée dans la mise en place et l’expérimentation de la route de cinquième génération, puisqu’il stipule que le Conseil Général de Seine et Marne autorise l’utilisation de certaines portions de la route départementale 199, pour l’implantation de la RG5.

route5generation2

La première route intelligente, interconnectée et à contribution environnementale positive

La RG5 est une route intelligente. Elle est, ainsi, capable d’emmagasiner de l’énergie et de la restituer sous plusieurs formes. Grâce à des éoliennes implantées aux alentours, à des centrales géothermiques enterrées et à des centrales photovoltaïques placées aux abords ou bien à la surface, la route cinquième génération capte et stocke de l’énergie à la fois thermique et électrique. Elle la redistribue, ensuite, à ses propres équipements de signalisation et de télécommunications, ou à la chaussée pour la dégivrer en hiver et la refroidir en été. Quant au surplus, il sera retransmis aux réseaux électriques publics ou aux bornes de rechargement des véhicules électriques. Avec ce système, la voie sera donc capable de s’auto-alimenter en plus de proposer des mesures sécuritaires : le dégivrage et le refroidissement évitant les accidents causés par les glissades ou la crevaison des pneus. Une autre perspective de distribution consisterait à ajouter des points de recharge sans contact, qui permettraient d’alimenter la voiture en roulant. Le matériau utilisé permettant à la route d’agir comme une « climatisation réversible » est un enrobé poreux placé entre-deux enrobés plus denses, et un revêtement semi-transparent permettant de positionner des cellules photovoltaïques sous la dernière couche.

À l’heure des objets connectés, il paraissait évident d’ajouter cette fonctionnalité à la route de cinquième génération. Elle sera ainsi capable de dialoguer avec les véhicules, de réguler le trafic pour limiter les embouteillages et même de s’autodiagnostiquer ! Ainsi, elle appellera au secours lorsqu’un nid-de-poule sera, par exemple, en formation. Dans l’avenir, les centres de gestion de la mobilité (parking, ….) et les unités de bord de route, seront également interconnectés avec les mobiles. Cela permettra l’envoi d’informations au travers de nouveaux services de mobilité, et ce, de façon permanente et en temps réel.

route5generation

La route de cinquième génération expérimentée sur la départementale 199

C’est la départementale 199, située en Seine et Marne qui a été choisie pour expérimenter le concept. Les travaux débuteront dès le printemps 2017, et cette route a été sélectionnée en raison de son faible passage, évitant ainsi de causer trop de désagréments aux automobilistes pendant la durée des travaux. L’accord a été signé le 18 novembre dernier, entre tous les acteurs du projet, la RG5 ne saurait donc tarder à se développer à tout le réseau routier national.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *