Les syndicats d’auto-écoles appellent à manifester dès ce lundi

Ancien permis de conduire

Mise à jour du vendredi 23 janvier 2015 :

Monsieur Patrice Bessone, président du CNPA Éducation-Routière et Membre du Conseil national de la Sécurité routière indique via un message diffusé sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) que l’action intersyndicale prévue lundi 26 janvier est annulée suite à des discussions avec certains membres du gouvernement. Monsieur Patrice Bessone indique « pas de manifestation lundi, nos arguments ont su convaincre. Restons malgré tout vigilants et mobilisés » sans apporter plus de précisions.


 

Suite aux travaux de la commission parlementaire « spéciale » et alors que l’examen du projet de loi Macron doit débuter à l’assemblée nationale ce lundi 26 janvier, les différents syndicats d’auto-écoles appellent à manifester dans plusieurs grandes villes de France dès lundi pour exprimer leurs mécontentements vis-à-vis de certains amendements qui sont, pour eux, inacceptables.

 

Les syndicats d’auto-écoles dénoncent, entre autres, la suppression du passage devant une commission pour obtenir l’agrément nécessaire à l’ouverture d’une auto-école, l’affichage obligatoire des taux de réussite, l’apprentissage et le passage du code de la route dans les lycées et enfin la possibilité de s’inscrire dans une école de conduite (donc de signer un contrat) sans devoir se rendre physiquement dans un bureau (c’est à dire la possibilité par exemple de s’inscrire « en ligne »).

 

syndicats-en-colere

 

C’est par le biais du logiciel « Printel » qui permet, entre autres, d’utiliser un système de messagerie interprofessionnelle, que les syndicats d’auto-écoles ont appelé l’ensemble des écoles de conduite à exprimer leur mécontentement en manifestant le lundi 26 janvier à Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Nantes et Nancy.

 

Voici le message diffusé via le système de message interprofessionnelle du logiciel « Printel » :

 

Les travaux de la commission parlementaire sur la loi dite Macron, sont terminés. Alors que le gouvernement s’était engagé à ne pas aborder les réformes de notre profession dans cette loi, voilà que cette dernière est complétée par des amendements inacceptables :

– Suppression de passage devant la CSDR pour l’obtention d’agrément.
– Affichage du taux de réussite des écoles de conduite avec en regard le nombre moyen de leçons prises par les élèves.


– Apprentissage du code dans les lycées.


– Possibilité de signature du contrat avec l’élève hors du bureau.


Rien n’est encore perdu, mais dès lundi l’Assemblée Nationale va commencer les débats sur cette loi, nous n’avons donc plus de temps à perdre.


Les syndicats appellent à manifester dès lundi 26 janvier sur les villes de PARIS, LYON, MARSEILLE, BORDEAUX, NANTES et NANCY.


Mobilisez-vous, mobilisez vos collègues, c’est lundi que la lutte s’engage.


Il y a peu d’espoir que nous obtenions gain de cause avant lundi, cette manifestation est donc très probable. 
Les lieux de rendez-vous vous seront communiqués rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *