Un test salivaire pour détecter la fatigue chez les conducteurs

Un test salivaire pour détecter la fatigue

La fatigue est l’une des causes principales d’accidents de la route. Elle se traduit généralement par de la somnolence au volant. Selon les professionnels de la santé, cet état de léthargie au volant est encore plus dangereux que la vitesse. Les risques d’accidents sont élevés pour les conducteurs qui s’endorment au volant de leur véhicule. Outre les consignes pour la prévention de la fatigue et de la somnolence au volant, un test salivaire pour détecter la fatigue chez les conducteurs est en phase d’élaboration. Les détails.

Les scientifiques s’appliquent pour l’élaboration d’un test salivaire de la fatigue

La somnolence au volant concerne de plus en plus de conducteurs. Ce ne sont effectivement plus les professionnels de la route qui roulent la nuit qui en sont victimes. Certaines personnes en souffrent également, même pendant les déplacements en agglomération le jour, lors des embouteillages par-ci et par-là. Face à l’ampleur de ce phénomène, un groupe de scientifiques du Centre du Sommeil et de la Vigilance se penchent sur la possibilité de détecter les signes de la fatigue chez les conducteurs par un simple test salivaire. L’élaboration et la phase test s’étalent sur plusieurs mois. Plus de 50 sujets se soumettent à un test de détection de la fatigue afin de vérifier l’efficacité et la fiabilité de ce type de test pour l’aptitude à la conduite des chauffeurs.

 

Nouveau test salivaire pour détecter la fatigue

Lancement du programme fin 2015

Ce programme de création d’un test de détection de la fatigue par la salive est financé par la Fondation d’entreprise VINCI Autoroutes. Cet organisme soutien ce type de projet afin d’améliorer les démarches et mesures d’accompagnement en vue d’une conduite responsable. Il tend également à sensibiliser les conducteurs, les usagers de la route et les autorités compétentes sur l’ampleur d’un danger souvent négligé à savoir la somnolence au volant. La Fondation d’entreprise VINCI Autoroutes et le groupe du Centre du Sommeil et de Vigilance souhaitent que ce nouveau type de test soit utilisé dès fin décembre 2015. Affaire à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *