Les policiers et gendarmes incités à faire du chiffre !

C’est le magazine AutoPlus (N° 1072) qui révèle cette information pour le moins surprenante : les policiers et les gendarmes auraient des quotas à respecter en terme de procès verbaux dressés pour des infractions en rapport avec la sécurité routière.

En effet, le magazine publie deux notes de service. L’un des documents concerne la ville de Châlons-en-Champagne :

Vu les nécessités de décliner notamment des objectifs chiffrés en matière d’activité de voie publique et vu l’analyse des résultats obtenus en 2008, la présente note a pour objet de fixer les objectifs à atteindre en 2009 pour les brigades et unités spécialisées composant l’unité de sécurité de proximité.

La réponse du gouvernement au travers de Mr Gérard Gachet (porte-parole du ministère de l’intérieur) est claire :

Il n’y a pas de politique de quota au niveau national. La seule exigeance de la ministre Alliot-Marie: baisser de 7% le nombre de tués sur les routes, pour passer sous la barre des 4000 morts par an.

La station de Radio Europe 1 s’était déjà procurée en Janvier des notes émanant du ministère de l’intérieur. Ces notes mettaient en avant certains objectifs à atteindre au niveau de la ville de Marseille dans le cadre de la lutte contre l’insécurité routière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *