Le rôle des médicaments dans les accidents

La revue Plos Medicine vient de publier une étude sur les incidences des médicaments sur les accidents de la route. Au-delà des facteurs classiques comme l’alcool, la drogue ou la fatigue, la prise de médicament apparait comme la responsable d’un certain nombre d’accident, ce qui a motivé la réalisation d’une investigation approfondie par les autorités compétentes.

L’étude en question est la plus grande enquête menée jusqu’ici sur le lien entre l’insécurité routière et les prescriptions médicales. Fruit d’un travail collaboratif de divers organismes (Afssaps, Inserm, Assurance maladie et Inrets), il s’agit d’un projet totalement novateur car « le rôle des médicaments
est plus difficile à étudier du fait de la grande diversité des substances qu’ils contiennent », selon Emmanuel Lagarde de l’Inserm. Se basant sur des données policières, l’enquête concerne 72.000 conducteurs impliqués dans un accident corporel entre 2005 et 2008.

Les résultats de l’étude s’appuient sur le nouveau système d’information que l’Afssaps a proposé en septembre 2005 :

  • Un pictogramme jaune détermine les médicaments de niveau 1 qui selon l’étude, n’ont qu’un très faible effet sur la conduite même s’ils dépendent de la susceptibilité individuelle ;
  • Un pictogramme orange identifie les médicaments de niveau 2 qui peuvent agir sur les capacités de conduite et demanderaient l’avis d’un professionnel de la santé ;
  • Un pictogramme rouge symbolise les médicaments de niveau 3 où il est fortement déconseillé de conduire et qui requiert si l’on ne peut s’y résoudre, un avis médical.

L’étude révèle que les conducteurs prenant des médicaments de niveau 2 et 3 ont augmenté leur risque d’accidents de 25 à 31% ! S’agissant essentiellement d’anxiolytiques, d’hypnotiques, d’antiépileptiques, d’antidépresseurs ou de traitements de substitution aux stupéfiants opiacés, ces médicaments sont donc très puissants et altèrent votre comportement quelle que soit votre physionomie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *