Fun Theory en pratique

L’année dernière, Volkswagen lance un concours : Fun Theory, pour faire évoluer le comportement des gens et changer leurs habitudes en faisant appel à l’humour décalé, drôle et insolite.

A l’issue du jeu, c’est un jeune américain, Kevin Richardson, qui a remporté le premier prix : il proposait une théorie très personnelle concernant la sécurité routière.

L’idée suggérée était d’installer un radar qui flasherait, comme à son habitude, les mauvais automobilistes, mais n’oublierait pas pour autant les bons, lesquels seraient récompensés en dollars pour leur bon comportement. Autrement dit, après avoir été flashés, ils seraient payés !

Ce concept, complètement novateur, a tellement séduit Volkswagen et l’antenne suédoise de la sécurité routière, qu’ils ont décidé de le tester en live.

Ils ont donc élaboré un panneau qu’ils ont installé pendant trois jours dans une artère passante de Stockholm. Ce « radar loterie » mesurait la vitesse des automobilistes et signalait par un pouce levé cerclé de vert, les bons conducteurs et par un pouce baissé, les mauvais. Autre bonus, le bon conducteur recevait une photo et des dollars pour bonne conduite.

Premières réactions des suédois : Je conduis toujours dans la légalité mais je doute gagner …

Pendant les trois jours, 24.857 voitures sont passées devant le radar. Avant son installation, la vitesse moyenne était de 32 kilomètres/ heure, pendant l’expérience elle est passée à 25 kilomètres/ heure. Constat immédiat : une baisse de la vitesse de 22%.

A l’origine de ce projet, Volkswagen, qui accueille favorablement des dispositifs street des plus originaux. A l’image du radar loterie, le constructeur automobile a également réalisé l’escalier piano pour encourager les usagers du métro à prendre les escaliers plutôt que l’escalator classique (+ 66%). Dans le même esprit, la marque allemande a publié une seconde initiative de ce type pour inciter les gens à jeter leurs détritus dans une poubelle.

La conclusion de The Fun Theory est que la théorie de l’amusement fonctionne : elle peut être à l’origine d’un changement de comportement. L’humour serait-il un bon vecteur d’enseignement ou de comportement civique ?

Une réponse à Fun Theory en pratique

  1. Vinie dit :

    C’est malheureux quand même qu’il faille toujours une carotte pour faire avancer l’âne…
    En l’occurence, là, la carotte sert à modifier son comportement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *