Les radars se cachent…

Depuis août 2010, certains panneaux indiquant la présence de radars ont été retirés pour « piéger » l’automobiliste.

Pour suivre les directives législatives en la matière, ils sont quand même remplacés par des panneaux « zone de contrôles radars fréquents » qui s’étendent sur 2 kilomètres et non plus sur les 400 mètres réglementaires.

La signalisation « pour votre sécurité, contrôles automatisés » qui indiquait la présence d’un dispositif, encourageait les usagers à lever le pied le temps de son passage. Cette initiative du Comité Interministériel à la Sécurité Routière (CISR) a pour but d’éviter le fameux coup de frein devant le radar, suivi invariablement d’une ré-accélération, une fois la voiture hors de portée du flash.

Le gouvernement associe à ce projet de nouveaux radars de passage à niveau et autres radars tronçons. Dominique Busserau, secrétaire d’Etat aux Transports, a inauguré le premier radar « anti-franchissement » installé le long des passages à niveau, en France le 22 juin 2010 : 100 seront installés d’ici à 2012. Globalement plus difficiles à détecter, les radars seront également plus nombreux. Le CISR a annoncé l’arrivée de 800 nouveaux appareils sur les routes de France entre le mois d’aout 2010 et ceci, jusqu’à 2012.

Si le cap des « moins de 3.000 tués » annoncé par le gouvernement, n’est pas encore passé à ce jour, celui des 3.000 radars est, quant à lui, totalement rempli…

Au 1er juin 2010, déjà 2.804 radars flashaient (1.680 fixes, 933 mobiles, 191 pour le franchissement de feux rouges). Mais, leur multiplication n’a pas enrayée le nombre de tués sur les routes, elle l’a simplement fait stagner, ce qui montre les limites du système.

En effet, quelle que soit le changement de distance ou de signalisation, il est difficile de croire que cela palliera le problème. Aujourd’hui, il existe de nombreux sites spécialisés, des avertisseurs radars, ou encore des GPS relevant leur emplacement…

2 réponses à Les radars se cachent…

  1. Cadeaux dit :

    Les causes d’accident sont le cumul de trois facteurs: les chauffeurs, les véhicules et les routes. On ne pénalise que les conducteurs qui paient déjà très cher le droit d’utiliser leur voiture et souvent pour aller au travail. Alors qu’il y a beaucoup à faire sur les routes. Les passages à niveau qui auraient dû être annulés lors de la suppression des garde-barrières, les contournements des villages demandés de plus en plus par les habitants eux-même ainsi que tout ce qui a déjà été exposé.

  2. cyril dit :

    grave il font sa pour remplir les caisse de letat il son foute des tué sur la route il voudron vrement aretter sa il seron pas mi des radar c pas sa qui va diminuer les accidents de la route il dise les jeune y a pas que nous sur les route quond je voi les vieux qui roule a je c pas combien c a euh quil doive metre des stage en place il pouront entretenir les route oci en plein virage avoir ds trou sur la route c pas normal sa alort letat aretter avec vo blablabla vous pencer ke a vous et non en personne tué sur les route

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *