Une augmentation du nombre de tués qui inquiète

Après le passage sous la barre des 4 000 tués en 2010, les deux premiers mois de l’année 2011 soulignent une augmentation qui inquiète. La hausse de 21 % du mois de janvier avait déjà provoqué des remous mais celle de 7,5 % du mois de février confirme une tendance inacceptable.

La célébration du chiffre historique des 3 994 tués de 2010 n’est plus qu’un lointain souvenir : avec les 604 morts de 2011, on compte déjà 77 tués de plus que l’année dernière sur la même période (hausse de 14,6 %). Ce constat, associé au nombre d’accidents corporels relativement stable (+2,7 %), signifie simplement qu’ils sont aujourd’hui plus violents, ce que confirme le chiffre en augmentation des blessés hospitalisés (+23,7 %).

Dix-neuf personnes supplémentaires ont trouvé la mort en février, en comparaison avec le même mois de 2010. Deux tendances se confirment : l’augmentation du nombre de tués, mais également la violence des accidents. Face à ces chiffres, la Sécurité Routière se défend avec des arguments tels que : « la météorologie et […] la densité du trafic », en insistant aussi sur la météo favorable du mois de février 2011, par rapport à 2010.

Cependant, le ministère souligne que neuf accidents mortels sur dix ont pour origine une infraction au Code de la Route. Il s’agit donc de mobiliser les forces de l’ordre pour faire respecter les règles. D’autre part, la Sécurité Routière espère que le plan Hortefeux, annoncé le mois dernier, ainsi que les mesures de LOPPSI – Loi d’Orientation et de Programmation pour la Sécurité Intérieure – suffiront à enrayer le phénomène et inverser la tendance.

En plus, dans le contexte actuel de flambée des prix de l’essence, gageons que les automobilistes préfèreront rester chez eux et limiteront leurs trajets en voiture, par souci d’économies. Une attitude qui devrait aider les statistiques et contribuer à faire oublier les mauvais chiffres de la Sécurité Routière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *