Rappel à l’ordre pour les piétons

De plus en plus de piétons sont actuellement verbalisés pour des infractions au Code de la route. A Paris notamment, les PV se multiplient et engendrent la perplexité : certains piétons se demandent même si le procédé est légal ?

La réponse, bien sûr, est « oui ». Même si les piétons sont considérés comme prioritaires en raison de leur extrême vulnérabilité, ils se doivent de respecter certaines règles du code de la route, qui sont en réalité des décrets du Conseil d’Etat, et deviennent donc des lois. En cas d’infraction, un procès-verbal peut être établi, et le contrevenant condamné à payer une amende de… 4 euros.

Toute personne circulant à pied est considérée comme « piéton ». Les personnes qui poussent une voiture d’enfant, d’infirme, ou tout véhicule non motorisé, ainsi que celles qui poussent à la main un vélo ou un cyclomoteur, et les infirmes qui se déplacent seuls en chaise roulante (non motorisée ou au pas), sont inclus dans la définition du piéton.

A ce titre, toutes ces personnes ont des obligations :

  • Par défaut, un piéton doit utiliser les trottoirs (ou accotements).
  • En l’absence de trottoir, ou si ceux-ci sont impraticables, un piéton peut circuler sur la chaussée « en prenant les précautions nécessaires ».
  • Les infirmes en chaise roulante ont toujours le droit de circuler sur la chaussée.
  • Sur la chaussée, un piéton doit marcher sur le bord gauche de la route, sauf si cela compromet sa sécurité.
  • A l’inverse, les infirmes en chaise roulante et les piétons qui poussent un vélo ou un cyclomoteur, doivent circuler sur le bord droit de la route.
  • Lorsqu’un passage piéton existe, le piéton est tenu de l’utiliser, à moins qu’il ne se trouve à plus de 50 mètres de son emplacement.
  • Lorsqu’il n’y a pas de passage piéton à un croisement, le piéton doit traverser la route dans le prolongement du trottoir.

Les textes officiels qui décrivent l’ensemble de ces obligations sont consultables ici :

http://www.pietons.org/m3_code1.htm

Une réponse à Rappel à l’ordre pour les piétons

  1. pandolfini dit :

    Sans piétons, pas d’autos.
    Pas d’autos, pas de grande surfaces, donc plus de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *