Arrivée en France du PV électronique

Les nouvelles technologies vont remplacer le célèbre et tant redouté carnet à souche et stylo à bille : bientôt, les procès-verbaux vont être saisi directement sur une tablette informatique et transmis au Centre National de Traitement – CNT – situé à Rennes.

Après avoir mené des expériences sur cinq communes et trente neuf unités de gendarmerie, de police nationale et municipale, le projet devrait être généralisé sur toute la France dans les quatorze prochains mois. En effet, les résultats de l’expérimentation ne soulignent que des avantages : il fait gagner de l’argent et du temps à l’Etat. Désormais, équipé de cette tablette, l’agent ne met plus que dix minutes à verbaliser au lieu des vingt traditionnelles et semble également, plus productif puisque avec l’outil électronique, le nombre d’infractions sanctionnées augmente de 10 %. A l’échelle nationale, cette évolution permettra de passer de 26 à 28 millions d’amendes.

Le nouveau « procès-verbal électronique » ou PVE, marque aussi la fin d’une organisation dissolue dans les commissariats puisque la Bretagne, et plus particulièrement Rennes, va devenir le lieu de réception de toutes les infractions routières. Aujourd’hui, le CNT s’occupe déjà des 9 millions de PV issus des radars automatisés ; en 2012, il devra gérer en plus, les 26 (voire 28) millions de contredanses électroniques, émises pour les 560 infractions routières notifiées (non respect du feu rouge, l’oubli du port de la ceinture de sécurité, le non-arrêt au stop, etc.)

Par ailleurs, le PVE semble également favoriser et augmenter le taux de paiement (+ 30%) grâce notamment à une procédure simplifiée et un mode de paiement accessible par téléphone ou Internet. Et enfin, avec ce nouveau dispositif, plus personne ne pourra bénéficier de « passe-droit » : aucun ami ne pourra vous aider à faire « sauter les PV » ce qui contribuera à davantage d’égalité face aux amendes.

Tous les indicateurs sont donc au vert pour mettre en place rapidement ce système !

Une réponse à Arrivée en France du PV électronique

  1. BIERI dit :

    Je me suis fait arrêté pour stop non marqué. La verbalisation s’ est faite avec le nouveau boitier PVE. J’ai contesté et par conséquent n’est pas signé sur la boite.
    Aucun document ne m’a ete remis à l’issue de la contravention ?
    Est ce normale ? Je ne sais même pas ce que je doit payé, le policier m’a mentionné la perte de 2 points alors qu’il semble que c’est 4pts !!!
    Je me demande si n’ayant rien, je ne vais pas avoir une amende majorée ?
    Merci pour vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *