L’examen théorique du permis de conduire nouvelle formule

Bonjour à toutes et à tous !

Tout au long de ce mois de juin, je vais vous proposer une trentaine d’articles en rapport avec le code de la route et le permis de conduire. Nous débutons aujourd’hui avec un texte décrivant la nouvelle épreuve de l’examen théorique du permis de conduire.

Le code de la route (épreuve théorique générale) a fait l’objet de quelques modifications pour donner place, depuis le 1er avril 2010, à une nouvelle formule. L’objectif général est de prendre en compte les évolutions de la société, mais aussi d’amener l’automobiliste à une prise de conscience de
la route et de ce qu’implique la conduite d’un véhicule.

Ainsi, l’accent est mis en particulier sur l’apprentissage des comportements à suivre en tant qu’usager de la route et sur l’importance accordée aux relations avec les autres usagers. Ces éléments sont désormais jugés essentiels pour cohabiter et partager l’espace public que représente la route.

Les grands thèmes de la sécurité routière, tels la vitesse, la ceinture de sécurité, l’alcool ou encore la fatigue, sont également intégrés à part entière. De nouvelles thématiques viennent s’ajouter à ces sujets, relatives notamment à l’éco – mobilité ou les réflexes à adopter face aux tramways ou aux
voitures électriques.

638 questions sont ainsi recensées dans cette nouvelle formule, contre 520 précédemment.
99 questions ont été modifiées, 57 supprimées et 150 ont été ajoutées.

Les anciennes diapositives sont remplacées par des séquences actuelles utilisant des supports performants. Contrairement à l’ancienne version, les clignotants clignotent, de même que les feux de signalisation changent de couleur. Le réalisme ainsi obtenu dans les situations amène le candidat à anticiper.

Le déroulement de l’épreuve en lui-même reste inchangé. Le candidat doit toujours répondre à 40 questions et totaliser un minimum de 35 bonnes réponses pour obtenir l’examen. En revanche, quelques modifications sont apparues au niveau de la validité de l’examen. Il est désormais valable pendant trois ans même si le type de formation change (passage de la conduite accompagnée à la formation traditionnelle) ou si le permis est modifié en cours (le candidat porte son choix du permis B vers le permis A).

Cette nouvelle formule de l’examen théorique du permis de conduire est orientée principalement vers l’apprentissage d’un ensemble de compétences et de comportements relatifs à l’usage de la route.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *