Passer son examen du code en candidat libre

Très répandu dans certains pays étranger, le passage du code de la route en candidat libre est très peu utilisé en France. Pourtant, il n’y a pas de conditions d’inscription particulières à remplir et cela ne coûte que 30€ par passage. Les documents à fournir pour se présenter sont d’ailleurs très bien détaillés sur les différentes plateformes d'inscriptions en ligne, à savoir ObjectifCode pour l'opérateur privé SGS et LeCode pour La Poste. Alors pourquoi cette pratique est-elle méconnue des prétendants à l’examen ? Quels sont les avantages et les inconvénients d’un passage du code en candidat libre ?
Laissez-nous vous apporter quelques éléments de réponses.




Comment passer l'examen du code de la route en candidat libre ?


Avant d’entrer dans le détail, il est important de comprendre ce que veut dire “candidat libre”. Cela signifie que vous allez effectuer toutes les démarches pour vous inscrire à l’examen du code de la route, sans passer par une auto-école. Vous gérerez vous-même les formalités administratives et votre entraînement au code de la route. Cette solution vous permettra, entre autre, d’économiser tous les frais annexes encaissés par les organismes de formation pour la gestion de votre dossier. Sachant que l’inscription en elle-même est gratuite, cela représente une sacrée économie !

Comment faire et est-ce compliqué ?

Il n’y a aucune exigence particulière pour passer le code de la route en candidat libre. Il vous suffit juste de télécharger sur notre site notre kit gratuit d'inscription au code de la route en candidat libre comprenant, notamment, les formulaires CERFA 02 et 06 nécessaires à votre inscription. Vous aurez également la liste des documents à joindre au dossier : photos, pièce d’identité, justificatif de domicile, enveloppe et timbres, etc. Une fois votre dossier constitué et complet, vous n’aurez plus qu’à le déposer ou à l'envoyer à la préfecture du département où vous souhaitez passer l’examen puis d'attendre de recevoir sous quelques semaines votre convocation comportant le lieu et la date de votre examen à l'épreuve théorique du permis de conduire. Attention à ne pas oublier votre pièce d'identité et votre convocation le jours de l'épreuve.

Pour qui et à partir de quel âge ?

L’inscription en candidat libre est ouverte à tout le monde, que ce soit pour un premier passage ou suite à une suspension ou à une annulation de son permis de conduire. Les deux seules conditions à respecter sont l’âge minimum légal et un avis médical positif. Le jour de l'examen, il faut être âgé de 15 ans révolus pour le cas de la conduite accompagnée, et de 17 ans révolus pour le passage du permis. Si vous avez un handicap ou des problèmes médicaux permanents, un médecin agréé devra valider votre aptitude à la conduite (par exemple en cas de diabète sévère ou de dépendance à une drogue).




Quels sont les documents nécessaires pour passer l'examen du code en candidat libre ?


Votre dossier devra être déposé ou envoyé à la préfecture ou à la sous-préfecture de votre département ou à la Direction Départementale des Territoires (DDT). Attention, si vous habitez dans la capitale, votre dossier devra obligatoirement être envoyé au bureau des permis de conduire de la préfecture de Police de Paris (Direction de la Police Générale - Bureau des permis de conduire - Section des auto-écoles - 9, boulevard du Palais - 75195 PARIS Cedex 04). Depuis le 2 février 2015, il n'est plus possible à Paris de déposer directement son dossier à la préfecture de Police, l'inscription s'effectuant uniquement par correspondance.

Si vous choisissez de vous inscrire au code de la route en candidat libre en envoyant votre dossier par la Poste, nous vous recommandons fortement d'envoyer celui-ci en lettre recommandée avec accusé de réception pour avoir un suivi de votre envoi.


Voici la liste des documents nécessaires à la constitution de votre dossier :


  • Le formulaire CERFA n°14866*01 (ou Référence 02 - Demande de permis de conduire)
    Daté et signé accompagné d'une photo d'identité.

  • Le formulaire CERFA n°14948*01 (ou Référence 06 - Demande de permis de conduire au format de l'Union Européenne)
    Daté et signé accompagné d'une photo d'identité.

  • Une demande d'inscription en candidature individuelle datée et signée.

  • Une copie d'un justificatif de domicile de moins de 3 mois (par exemple une facture d'électricité ou de téléphone portable).

  • Une copie d'une pièce d'identité en cours de validité.

  • Une copie de l'attestation de recensement ou du certificat de participation à la JAPD si vous avez entre 16 et 25 ans.

  • Une copie de l'ASSR2 (Attestation Scolaire de Sécurité Routière de niveau 2) ou de l'ASR (Attestation de Sécurité Routière) si vous êtes né(e)s après le 31 décembre 1987.

  • Deux petites enveloppes timbrées (20 grammes maximum) à vos nom et adresse. Elles seront utilisées par la préfecture pour vous envoyer votre convocation et votre résultat.




Quel est le délai pour passer l'examen du code de la route en candidat libre ?


Le délai pour passer l'examen du code en candidat libre est variable suivant les départements. En effet, ce sont les préfectures de chaque département qui attribuent dans le système français les places pour l'épreuve théorique du permis de conduire. Bien qu'il soit théoriquement possible de passer son examen dans n'importe quel département, il arrive qu'en pratique certaines préfectures attribuent en priorité les places à l'examen aux candidats qui résident dans le département. Ce délai pour obtenir une date peut varier entre environ 2 mois (par exemple pour les départements de l'Aude, de la Charente-Maritime ou encore de la Saône et Loire) à plus de 12 mois pour certains départements comme Paris, le Val-de-Marne ou encore la Guadeloupe.

Vous trouverez ci dessous le délai d'attente moyen pour passer votre examen du code en candidat libre suivant le département. Ce délai correspond au temps écoulé entre le moment où la préfecture reçoit votre dossier d'inscription complet et le moment où vous recevez, à votre domicile, votre convocation pour passer l'épreuve théorique du permis. En règle générale, il faudra compter encore de une à trois semaines entre la réception de votre convocation et la date de passage de l'épreuve.

  • Dans l'Ain (01) le délai actuel moyen est d'environ 4 mois.
  • Dans l'Aisne (02) le délai est actuellement d'environ 1 mois.
  • Dans l'Allier (03) le délai moyen actuel est d'environ 6 mois.
  • Dans les Alpes de Hautes Provence (04) il faut compter environ 4 mois.
  • Dans les Hautes Alpes (05) il faut seulement 3 mois en moyenne.
  • Dans les Alpes Maritimes (06) un délai d'environ 6 mois en moyenne est nécessaire.
  • En Ardèche (07), comptez environ 3 mois pour obtenir une date d'examen.
  • Dans les Ardennes (08) le délai moyen actuel est d'environ 6 mois.
  • Dans l'Ariège (09) un délai relativement court d'environ 3 mois est nécessaire.
  • Dans l'Aube (10) une date vous sera attribuée en 4 mois environ.



Le code de la route en candidat libre : pas sans inconvénients


Le revers de la médaille lorsqu’on souhaite passer son code de la route en candidat libre n’est pas négligeable. Il y a trois choses importantes à prendre en compte : le délai de passage, les erreurs administratives et la formation.

Les centres de formation classiques sont prioritaires pour l’attribution des places d’examen. Un candidat libre aura donc un délai d’attente plus long que s’il était inscrit dans une auto-école, qui peut être très variable d’un département à l’autre. Par exemple, en région parisienne, les délais sont déjà très longs pour des candidats inscrits en auto-école. Alors si l’on souhaite le faire en candidat libre, il faut être patient.

Ensuite, les procédures administratives à déposer en préfecture sont assez strictes. Lorsque vous allez constituer votre dossier, vous devez être méticuleux sous peine de voir votre demande rejetée et votre délai de passage rallongé. Les auto- écoles font ça plusieurs fois par jour et connaissent les procédures sur le bout des doigts, c’est un gage de sécurité. Et enfin, l’inconvénient le plus important est que vous allez devoir vous former seul. Il est aujourd’hui très facile de trouver des DVD ou autres formations en ligne au code de la route, vous n’aurez pas de problèmes pour trouver du contenu. Mais si vous choisissez la solution du passage en candidat libre, vous n’aurez personne pour vous aider à comprendre vos erreurs. Un moniteur d’auto-école performant donnera régulièrement à ses élèves des trucs et astuces pour progresser et mémoriser les différents éléments du code de la route.

Se former seul

Démarrer seul l’apprentissage du code de la route n’est pas forcément évident, mais si l’on souhaite faire des économies importantes sur le coût global du permis, ça vaut la peine de s’y attarder. Les moyens informatiques modernes permettent de fonctionner en totale autonomie, avec des formations en ligne ou des DVD interactifs. Les premiers prix démarrent autour de 10€ pour un simple DVD de formation, mais grimpent rapidement lorsqu’on prend un abonnement à un site internet avec possibilité d’échanger avec des moniteurs pour leur poser des questions.

Méfiez-vous cependant de l’offre pléthorique que vous pouvez trouver sur internet : de nombreux sites proposent des tests et formations en ligne, mais tous ne se valent pas. Vous devez d’abord vous renseigner et consulter des avis d’utilisateurs.

Enfin, viendra le passage de l’examen. A la différence d’une auto-école qui attendra que vous soyez prêt pour vous proposer une date, un candidat libre aura une date affectée à son dossier et ne pourra pas la décaler s’il n’a pas eu le temps de se former ! La réussite de votre apprentissage passera donc par une assiduité importante et une grande motivation. Le jour J, vous serez seul là où les élèves d’auto-écoles viendront en groupe avec leur moniteur : l’ambiance sera donc bien différente. Si vous êtes sensible au stress, cette situation pourra vous perturber car l’ambiance générale d’un examen du code de la route est assez pesante.

Conclusion

Pour résumer la situation, le passage du code de la route en candidat libre est particulièrement adapté à deux cas de figure : une personne très organisée et qui a déjà une bonne idée de ce que représente la conduite, ou une personne qui a perdu son permis et qui souhaite le repasser à moindre coût. Ne vous basez pas uniquement sur l’économie financière que cela représente pour faire votre choix. Vous devez garder en tête qu’une auto-école vous offrira un suivi personnalisé non négligeable dans l’apprentissage de la conduite, que ce soit pour le code ou la pratique sur route.

Si vous décidez de passer le code la route en candidat libre, vous devez être sûr de votre motivation. Mais si vous arrivez à trouver un bon rythme pour votre formation, vous aurez le gros avantage de pouvoir gérer votre planning vous-même et de faire de grosses économies. Dans ce cas-là, n’hésitez plus et lancez-vous !

Pour qui ? Les conditions à remplir

Ce système s'adresse à chacun mais se présente comme propice à certains candidats : les personnes souhaitant à nouveau passer l'examen suite à un retrait de permis de conduire et celles en possession d'un permis étranger dont la délivrance d'un permis français a été refusée par les autorités – préfectures ou sous-préfectures –.

Le code de la route pas cher : Le passage de l'épreuve du code de la route en candidat libre constitue également une opportunité intéressante pour les personnes ayant peu de moyens financiers, tels que les jeunes et les sans-emplois, de par sa gratuité.

Les démarches

Pour vous inscrire en candidat libre, adressez-vous à la Direction Départementale des Territoires de votre département ou du lieu où vous souhaitez passer l’épreuve. Le formulaire Cerfa Référence 02 N°14866*01, également téléchargeable ici, vous sera remis. Vous devrez le remplir et le compléter par des pièces justificatives d'identité et de domiciliation.

Une fois votre dossier constitué et remis à la Direction Départementale des Territoires, il sera ensuite transmis au service Répartition, qui vous convoquera par courrier pour votre passage à l’examen. La date sera fixée le plus rapidement possible à partir du moment où vous formulerez le souhait de le passer.

Quels avantages ? Quels inconvénients ?

Le système présenté offre des avantages et des inconvénients.

Parmi ces derniers, les démarches administratives à effectuer par ses propres soins, parfois peu appréciées, mais tout à fait réalisables et compréhensibles par chacun. Une auto-école procède elle-même à ces démarches pour ses élèves, ce qui justifie, au-delà de l'utilisation de ses véhicules, le coût d'une inscription.

Le second désagrément se situe dans le délai d'attente du passage à l'examen, avoisinant deux ou trois mois. Les places disponibles sont en effet prioritairement accordées aux candidats issus d'auto-écoles, celles-ci réservant leurs places – leur nombre étant défini au préalable entre chaque auto-école et la préfecture – deux mois à l'avance.

L'auto-école, ayant l'assurance de son nombre de places non nominatives, peut en effet prévoir le passage de l'un de ses élèves tardivement, à l’approche de l'examen. La place pour un candidat libre étant nominative, cela est donc bien entendu impossible pour lui. Il doit, ainsi, se montrer patient et accepter des temps d'attente de plusieurs mois.

Cependant, la gratuité du système représente un avantage indéniable et permet d'économiser plusieurs centaines d'euros. En tant que candidat libre, le nombre de passages gratuits à l'examen est illimité. Ainsi, par le biais de ce système, l'épreuve du code de la route ne génère aucune dépense, ce qui diffère pour un candidat issu d'une auto-école.