Passer son examen du code de la route en Chine

par | Mis à jour le

Code de la route en Chine


L’essentiel à savoir pour conduire sereinement en Chine

La conduite en Chine et réputée chaotique, voire dangereuse. La plupart des chaussées sont également pourvues de trous. Que tout cela n’empêche pas les passionnés de la conduite de conduire en Chine. Voici quelques règles et consignes à tenir en compte pour pouvoir conduire en toute tranquillité dans ce pays.

Les conditions pour pouvoir conduire en Chine

Les touristes et vacanciers n’ont pas, à proprement parler, le droit de conduire en Chine. Autrement dît, les permis nationaux ne sont pas valides dans ce pays.

Entre la Chine et la France, ou la plupart des autres pays européens, il n’y a pas vraiment d’accord d’échange de permis de conduire.

En Chine continentale, le permis de conduire international est accepté mais sous des conditions plutôt contraignantes.

Pour pouvoir conduire en Chine, il faut d’abord faire une demande de carte de résident.

Les conseils proposés à travers cet article, pour la conduite en Chine dans les meilleures conditions, s’adressent alors :

  • Aux personnes qui passent leur permis de conduire en Chine.

  • Aux étrangers qui voient leur permis de conduire international validés après les examens supplémentaires auxquels ils doivent se soumettre.

  • A ceux qui viennent d’obtenir leur permis de conduire et qui comptent conduire tranquillement en Chine.

  • Pour les chauffeurs qui cherchent des bonnes astuces pour conduire sereinement dans ce pays asiatique.

L'examen du code de la route en Chine

L'examen du code de la route chinois consiste en une série de 100 questions de type QCM (questions à choix multiples) sur les 1500 que contiennent la base. Vous devez obtenir un score supérieur ou égal à 90 bonnes réponses pour obtenir votre examen.

Cliquez sur le lien suivant pour télécharger 1500 questions d'entraînement au code en chinois (mandarin), anglais et français.

Attention, il est fortement conseillé d'apprendre (et de passer l'examen) du code en anglais ou en mandarin car la traduction en langue française contient de très nombreuses erreurs et approximations.

Les limitations de vitesse en Chine

Le respect des limitations de vitesse est important en Chine. Cela permet d’éviter les accidents mais aussi les sanctions de la part des agents de la circulation.

La vitesse ne doit pas dépasser 30 km/h sur les routes à sens unique, en agglomération.

La limitation de vitesse, varie entre 40 km/h à 50 km/h selon qu’il s’agisse de routes avec une double ligne jaune, une route avec rambardes de sécurité.

Hors agglomération, la vitesse indiquée est de 80 km/h.

Sur autoroute, la limitation de vitesse se situe entre 100 km/h et 180 km/h.

La tolérance sur la limitation de vitesse, en Chine, est de 5 km/h.

Le comportement des chauffeurs en Chine

Les règles de la civilité sont plutôt négligées en Chine. Quand il est question de chercher un chemin dans un trafic, les chauffeurs chinois s’efforcent toujours de frayer un chemin. Quand les voitures bloquent, les chauffeurs préfèrent s’immobiliser et éteindre leur moteur au lieu de reculer. Ils préfèrent créer un embouteillage monstre plutôt que de céder et laisser les autres trouver leur chemin. Souvent, ce type de problème ne se règle qu’à la suite de l’intervention d’un agent de la circulation. Par ailleurs, les chauffeurs s’arrêtent rarement pour laisser passer les piétons.

Les règles de la priorité

La Chine adopte la priorité à gauche. Il faut toutefois noter qu’après 20 heures, la priorité passe à droite.

Ces règles ne sont pas très bien respectées par les chauffeurs en Chine. En réalité, la priorité est, en pratique, fonction de plusieurs critères :

  • La témérité du chauffeur.
  • La taille des voitures.
  • La vitesse de déplacement des voitures.
  • L’attention accordée par les tiers selon que le chauffeur soit un homme ou une femme.

Le comportement des piétons

Si les voitures ont l’habitude de ne pas faciliter la vie aux piétons, notamment au moment de traverser la rue, ces derniers sont aussi indifférents aux chauffeurs. Ainsi, les chauffeurs se contentent des réprimandes et de paroles vexants face à de piétons qui se soucient peu des voitures. Malgré leur colère et leur orgueil, les chauffeurs évitent de blesser les piétons. Les sanctions pour les blessures corporelles sont en effet très sévères.

De l’importance d’une bonne distance de sécurité

Pour éviter les accidents à cause des obstacles remarqués au dernier moment, il faut toujours garder une bonne distance de sécurité sur les routes. Il faut surtout faire très attention aux taxis. En effet, les chauffeurs de taxi de la Chine ont trop confiance en eux. Ainsi, la plupart d’entre eux conduisent à vitesse excessive, s’arrêtent brusquement où ils veulent et se soucient peu des règles de la priorité.

De la visibilité, notamment la nuit

Finies les histoires de feux de croisement allumés ou de signaux de codes/phares lors de la négociation de virages. Les automobilistes chinois ont en effet cette fâcheuse habitude d’allumer uniquement les phares la nuit. Il convient alors d’en faire autant pour ne pas perdre en visibilité sur les routes.

Ne pas être avare avec le klaxon

Les chauffeurs qui ont cette tendance à ne pas utiliser le klaxon risquent à tout moment d’être victimes d’accidents en Chine. Pour sa propre sécurité, il est donc important d’utiliser très souvent le klaxon. Il est même conseillé d’augmenter le décibel de son klaxon pour ne pas être ignoré sur les routes. Il convient de klaxonner en cas d’obstacles, lorsqu’il y a des voitures qui grillent sa vergogne la priorité sous ses yeux, lorsqu’il y a des piétons qui ne font qu’à leur tête sur les routes.

Le stationnement en chine

Il est conseillé de ne pas stationner n’importe où en Chine. Bien évidemment, les parkings y sont en nombre limité et les frais pour stationner sont assez onéreux. Néanmoins, il vaut mieux payer ces frais au lieu de se faire attraper par la police. Les sanctions sont assez lourdes.

Les sanctions en cas de non-respect du code de la route

Il est nécessaire de faire attention aux agents de la circulation. Les chauffeurs ont tendance à n’en faire qu’à leur tête sur les routes. Toutefois, ils se montrent très soucieux du code de la route aux yeux des forces de l’ordre. Les agents de la circulation sanctionnent les chauffeurs qui conduisent sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants, ceux qui n’en font qu’à leur tête et qui sont pris en flagrant délit par les forces de l’ordre, ceux qui stationnent où ils veulent, ceux qui ne respectent pas les vitesses indiquées… Les sanctions vont du retrait de points au retrait du permis de conduire, en passant par le paiement d’amendes élevées et même par l’emprisonnement.

Liens utiles