Permis de conduire

Les différents types de permis

Si le permis B est le diplôme le plus classique et le plus recherché de tous, d’autres permis existent et peuvent être décrochés selon des modalités différentes. Pour mieux connaître les différences entre chacun d’entre eux, vous trouverez sur cette page un petit tour d’horizon des différents types de permis.

Le permis voiture (Permis B)

Pour conduire une voiture, le permis B est obligatoire. Il permet de se déplacer dans un véhicule dont le PTAC (poids total autorisé en charge) est inférieur à 3,5 tonnes et dont la capacité ne peut être supérieure à 9 places (conducteur inclus). Le permis B permet également de tracter une remorque dont le PTAC est inférieur ou égal à 750 kg. Si la remorque dépasse cette masse, elle ne doit pas aller au-delà du poids à vide de la voiture.

L'apprentissage de la conduite automobile est accessible dès l'âge de 15 ans grâce à la conduite accompagnée. De plus, tout comme le passage de l'examen du code de la route en candidat libre, il est également possible de passer l'examen du permis de conduire en candidat libre, même si à l'heure actuelle la procédure s'avère plus complexe.

Le prix moyen du forfait d'un forfait de conduite dans une auto-école en France est de 1034€ mais ce tarif pourra monter jusqu'à 2000€ dans certaines villes de France comme Paris. De ce fait, il est fortement conseillé de comparer les prix et les taux de réussite des auto-écoles avant de faire un choix définitif. De même certaines aides permettent de passer le permis de conduire pas cher, par exemple en profitant de son statut de demandeur d’emploi.

A noter également qu'il est parfois difficile de faire garder ses enfants pendant le permis mais certaines solutions existent !

Depuis le 19 janvier 2015 il est possible d'obtenir le résultat du permis de conduire directement sur le site du gouvernement.

De même, il est possible de consulter directement sur Internet le nombre de points restants sur son permis de conduire grâce au service Telepoint. Vous désirez récupérer 4 points sur votre permis de conduire ? Trouvez facilement un stage de récupération de points.

Une fois le permis B obtenu, un permis probatoire est attribué au conducteur novice et ceci pendant une durée variant de 2 à 3 ans suivant le mode d'apprentissage suivi par le candidat. A noter que ce permis probatoire n'est doté que d'un capital de 6 points au lieu de 12 points pour un permis définitif.

Le permis B autorise également de conduire des véhicules accessibles avec le permis B1 : celui-ci permet de se déplacer en tricycle ou quadricycle à moteur. Il peut être passé dès l’âge de 16 ans. Enfin, sous réserve d’avoir son permis B depuis 2 ans et de suivre une formation, l’individu peut obtenir le permis A1, valable pour les motos légères et les tricycles dont la puissance n’excède pas 15 kW.

Si vous souhaitez utiliser une remorque dont le PTAC est supérieur à 750 kg et inférieur à 3 500 kg, vous devez passer le permis BE. Pour cela, il est indispensable de déjà avoir le permis B, d’avoir 18 ans et de passer une visite médicale. L’examen est divisé en trois épreuves : le code, la conduite hors circulation et la conduite en circulation.

Les attestations et brevets de sécurité routière

Instituée par le décret du 30 avril 2002, l’attestation de sécurité routière est effective depuis le 1er janvier 2004. Plus généralement appelée ASR, cette formation théorique est indispensable pour accéder à la conduite d’un véhicule motorisé, pour passer le permis moto et voiture – ou encore pour posséder le BSR.

L’ASR, préparé de façon autonome, se distingue de l’Attestation Scolaire de Sécurité Routière (ASSR), réalisé à l’école. A noter que l’ASR s’adresse donc uniquement aux individus nés à partir du 1er janvier 1988 et non scolarisés – puisque les autres passent l’ASSR en classe.

Le Brevet de Sécurité Routière (BSR) correspond au permis AM, impératif pour pouvoir conduire un cyclomoteur. Cette formation pratique se prépare après avoir déjà obtenu l’ASR. Entré en vigueur depuis 1997, il offre la possibilité aux jeunes, dès 14 ans, de conduire un cyclomoteur de 50 cm3 ou de 4 kW de puissance. Par la suite, à 16 ans, l’individu est en mesure d’utiliser un quadricycle léger à moteur d’une puissance maximale de 4 kW.

Le permis moto (Permis A, A1 et A2)

D’autres permis plus spécifiques sont plus rarement possédés. Parmi eux, on identifie le permis A2, obligatoire pour conduire un deux-roues dont la puissance est inférieure à 35 kW. Pour le passer, il faut avoir 18 ans, posséder l’ASR lorsque l’on est né après le 31 décembre 1987, être recensé et posséder un titre de séjour valable sur le territoire français depuis plus de 6 mois – concernant les ressortissants étrangers. Enfin, le permis A permet de conduire tous les types de motos : il doit être renouvelé tous les 15 ans et n’est pas délivré aux individus en-dessous de 24 ans.

Le permis poids lourds (Permis C)

Côté poids lourds, le permis C est obligatoire pour conduire un véhicule de transport dont le PTAC est supérieur à 3,5 tonnes. Il est valable 5 ans pour les moins de 60 ans – ensuite, il faut le renouveler plus régulièrement. Dans la même catégorie, le permis C1 est limité à 7,5 tonnes mais peut être accessible dès 18 ans.

Le permis transport de personnes (Permis D)

Enfin, le permis D offre la possibilité de transporter des personnes : plus de 8 places sans compter celle du conducteur – il permet également d’ajouter au véhicule une remorque dont le PTAC ne dépasse pas 750 kg. L’âge nécessaire pour le permis D est 24 ans. On peut cependant passer le permis D1 dès 21 ans, tout en sachant que ce diplôme ne permet pas de conduire des véhicules de plus de 8 mètres de long – ni des bus comportant plus de 16 places.

Obtenez votre code !