Ressources pédagogiques pour l'éducation routière et l'apprentissage du code de la route à l'école primaire



Que peut-on attendre d’un enfant à l’école primaire ?

À l’école primaire, les enfants doivent apprendre progressivement à avoir un comportement responsable sur la route. Naturellement, on ne peut pas attendre la même maturité au CP, à 6 ans et en CM2, à presque 10 ans. En ce sens, il est compliqué de définir ce qu’un enfant doit comprendre, au sujet des dangers dans la rue, à l’école primaire : il est plus judicieux de penser la sensibilisation et l’apprentissage de manière réellement progressive.

La circulaire n° 2002-229 du 25 octobre 2002 donne une idée des savoirs à acquérir, étape par étape, au cours de la scolarité en école primaire :

  • Se déplacer, accompagné, seul ou à plusieurs, dans des espaces identifiés, de plus en plus variés : trottoir, chaussée, environnement familier ou inconnu, en tenant compte des contraintes de l’espace, des dangers et des autres usagers.

  • Agir en tant que passager d’un véhicule pour préserver sa vie et celle des autres.

  • Conduire un engin adapté et bien entretenu dans des espaces appropriés, en maîtrisant sa conduite, en tenant compte des autres, dans le respect des règles du Code de la route.

  • Connaître, choisir et utiliser les éléments de protection.

  • Comprendre et respecter les règles du Code de la route.

  • Mettre en œuvre des règles élémentaires de premier secours (se protéger et protéger, donner l’alerte, porter secours).

Tous ces éléments décisifs sont inculqués aux enfants entre le CP et le CM2. Ainsi, à la fin de leur scolarité en école primaire, ils obtiennent l’APER, Attestation de Première Éducation à la Route.

Les enseignants ont un rôle clé dans l’apprentissage du bon comportement à avoir pour éviter les accidents : à l’école primaire, les élèves commencent à avoir une certaine autonomie. Cette dernière, généralement plutôt limitée, ne doit pas mettre en danger la vie de l’enfant. Les parents sont donc les premiers à savoir quand ils peuvent donner une liberté, suivant la maturité et la conscience du danger de chaque jeune.

Cependant, à l’école, on a les clés en main pour aider les enfants à avoir conscience, petit à petit, des dangers de la route. Dès le CP, il sait délimiter le trottoir de la chaussée et, par ailleurs, il est en mesure de dire quel espace est adapté aux piétons et quelle zone est réservée aux voitures et cyclomoteurs. À pied, dans la rue, il peut être discipliné, suivre les adultes et ne jamais traverser seul la route.

Dès les premières années de l’école primaire, les enfants apprennent à faire du vélo sans les petites roues, acquièrent leur première paire de rollers ou reçoivent une trottinette en cadeau. Ainsi, à partir du moment où un engin à roues – ou roulettes – est offert, les protections qui vont avec sont impératives : casque dans toutes les circonstances, genouillères, protèges-poignets, etc.

En grandissant, l’enfant gagne de la maturité et prend peu à peu conscience des dangers. Lorsque vous enseignez à des élèves de CM1 ou CM2, vous êtes probablement face à des jeunes allant parfois seuls dans la rue, faire une course ou se rendre à l’école – lorsqu’elle n’est pas loin du domicile. Il est donc primordial, à ce stade, de répéter aux enfants qu’ils doivent regarder la route plusieurs fois avant de traverser, respecter les feux de signalisation et, bien sûr, marcher sur le trottoir.

Quelques idées d’exercices

Encore une fois, l’école primaire se déroulant sur 5 années, les exercices ne seront pas les mêmes suivant l’âge des élèves. En revanche, tout au long de la scolarité en primaire, il faut garder en tête les règles que l’enfant doit intégrer pour recevoir l’APER en CM2.

En 1er cycle, avant toute chose, il est indispensable de vérifier que chaque élève a bien intégré les bases de la sécurité routière. Ainsi, à l’aide d’images de routes, demandez aux enfants de nommer chaque élément : ils doivent être capables de reconnaître les différents espaces, d’identifier les véhicules et usagers. Avec cette image, vous pouvez attirer leur attention sur la voiture, la limite entre trottoir et route. Pour être plus précis, tentez de leur faire comprendre que l’homme avec une canne semble être aveugle : il fait partie des personnes vulnérables, à protéger.

En 2ème cycle, il faut commencer à stimuler la capacité des enfants à être autonomes, leur expliquer comment traverser la route en toute sécurité. Si, dans un premier temps, la consigne primordiale est de suivre les adultes, les enfants plus matures peuvent lentement apprendre à traverser seuls. Dans le cadre du Permis Piéton, vous pouvez trouver de nombreux exercices susceptibles de les aider dans cet apprentissage. Inspirez-vous du Code du jeune piéton pour proposer des exercices aux élèves : à l’intérieur, vous trouverez une page nommée « Qu’est-ce qu’une rue », idéale pour réaliser un petit exercice d’identification de tous les éléments et dangers en ville et à la campagne.

En 3ème cycle, afin de permettre à l’enfant de posséder toutes les connaissances nécessaires à l’obtention de l’APER, une initiation au Code de la route s’impose, de manière plus approfondie qu’auparavant. Utilisez des images vierges comme le triangle rouge pour le danger, le cercle rouge pour l’interdiction et le cercle bleu pour l’obligation. Associez ensuite les différents pictogrammes pour accompagner les enfants dans la mémorisation des principaux panneaux du Code de la route.

À noter : pour aider les élèves à assimiler toutes les connaissances liées à la sécurité routière, proposez leur une vidéo de l’émission « C’est pas sorcier » disponible en ligne. En vue de garder toute l’attention des élèves sur les éléments primordiaux, prenez le temps de faire pause aux principaux moments.

Finalement, à la fin de son cursus en primaire, l’enfant se voit délivrer l’APER. Cette attestation valide l’acquisition de règles et de comportements basiques liés à l’usage de la route. Au cours du 1er cycle, il aura effectué les apprentissages premiers puis, au second cycle, les apprentissages fondamentaux avant de réaliser, au 3ème cycle, les approfondissements. Pour trouver des références en ligne, rendez-vous sur le portail Eduscol où vous pouvez, par exemple, télécharger un livret complet sur la sécurité routière en primaire.