Permis de conduire : une formation aux premiers secours obligatoire ?

Accident de la route

C’est ce jeudi 12 juin que l’assemblée nationale se prononcera sur une proposition de loi de l’UMP visant à ajouter une formation aux premiers secours à la préparation du permis de conduire. Cette loi est déjà été adoptée à l’unanimité par le sénat en première lecture.

Une occasion pour former la population aux gestes qui sauvent

Formation aux premiers secours

Chaque année en France, plus de 1,5 millions de personnes passent l’épreuve du permis de conduire dans le but de décrocher le fameux sésame vers le siège conducteur. C’est donc une partie importante de la population qui pourrait ainsi être formée aux gestes de premier secours. A l’heure actuelle, la seule obligation légale existante pour le grand public est une formation de 7 heures permettant d’obtenir l’attestation de prévention et secours civique de niveau 1 (PSC1), formation délivrée par des associations agréées et des organismes habilités (Croix-Rouge française, Fédération nationale de protection civile etc.). Néanmoins, le rapporteur UMP à l’Assemblée Bernard Gérard précise que cette obligation est « mal respectée » puisque seulement 20% des élèves de troisième suivent cette formation chaque année, un chiffre encore trop faible pour avoir un réel impact au quotidien.

De plus, le député-maire UMP de Marcq-en-Baroeul (Nord) précise : « L’obligation de formation aux premiers secours des futurs conducteurs, pratiquée dans de très nombreux pays européens, apparaît comme un moyen permettant de réduire la mortalité sur la route, en accélérant l’arrivée des secours et en favorisant, durant leur attente, la survie des blessés grâce à quelques réflexes simples ».

 

Une version modifiée de la proposition de loi

C’est donc une version modifiée, par des amendements du gouvernement, de la proposition de loi de l’UMP qui sera votée ce jeudi à l’assemblée nationale. Cette version réécrite impose bien une formation obligatoire aux notions élémentaires de premiers secours lors de l’apprentissage du permis de conduire mais cette formation fera seulement l’objet d’une évaluation au lieu d’être sanctionnée lors de l’examen comme le prévoyait la version initiale du texte.

De ce fait, bien que le projet soit louable, il est de droit de douter de l’efficacité réelle d’une telle mesure puisqu’il sera difficile d’évaluer l’assimilation des gestes de premiers secours.

 

Un coût de formation au permis de conduire plus élevé ?

Du côté de l’opposition, Marie-Anne Chapdelaine (Parti socialiste) indique que « la formation aux premiers secours gagne à être étendue, voire généralisée, le mieux peut être l’ennemi du bien. Il ne faut ni surenchérir le coût du permis de conduire, déjà extrêmement élevé pour les jeunes, ni complexifier cette épreuve. ». Même constat du côté de L’UDI où les parlementaires s’abstiendront lors du vote de demain.

A noter qu’une première proposition de loi de l’UMP a été rejeté par le gouvernement à l’automne 2012 pour des motifs juridiques et pratiques. Cette proposition visait à enseigner lors de la formation au permis de conduire les 5 gestes qui sauvent lors d’un accident de la circulation : alerter les secours, baliser les lieux et protéger les victimes, ventiler, comprimer l’hémorragie, sauvegarder la vie des blessés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *