6 conseils pour payer moins cher son assurance jeune conducteur

jeune conducteurLes compagnies d’assurance ont tendance à faire payer plus cher les conducteurs inexpérimentés. Heureusement, il existe quelques méthodes permettant de payer moins cher, surtout en tant que jeune conducteur. Eh oui ! Les jeunes conducteurs ont confrontés à de nombreuses difficultés avant de gagner en expérience. Après la difficulté de passer le permis de conduire, il faut s’occuper de l’assurance automobile. Voici donc 6 bons conseils pour mieux se repérer et réaliser des économies.

Avoir une idée des diverses formules

D’après le constat de l’Association de prévention routière, les jeunes conducteurs (moins de trois ans de permis) sont confrontés à un risque d’accident routier beaucoup plus élevé que les conducteurs expérimentés. Compte tenu du risque élevé d’accidents, certaines compagnies d’assurance refusent de les prendre en charge.

Par contre, d’autres compagnies ont tendance à compenser ce risque par une « surprime » pouvant aller jusqu’au double du prix des mensualités en comparaison d’un conducteur plus expérimenté. Cette surprime est légitime dans le code des assurances. Elle est limitée de la manière suivante :
100 % de majoration pendant la première année,
50 % de majoration la seconde année suivante,
25 % de majoration la troisième année.

Les compagnies d’assurance qui revoient à la baisse cette surprime, ont tendance à rattraper le coup en augmentant la franchise, le montant minimum à verser lors d’un accident, et ce, quel que soit le montant des frais de réparation. Ainsi, vous avez la possibilité de payer des petites mensualités, mais vous devriez dépenser beaucoup d’argent pour les petites réparations comme une vitre cassée, un pneu crevé ou une carrosserie rayée.
Il est intéressant de savoir que les formules « au tiers » s’avèrent beaucoup moins chères, mais elles n’assurent pas une bonne protection : les franchises sont nettement plus élevées et ne couvrent pas toutes les situations. Tandis que les assurances « tous risques » offrent une meilleure protection, avec beaucoup plus de franchises, des prêts de véhicule et des formules d’assistance. Cependant, elles sont nettement plus onéreuses à l’année. Il vous appartient donc de choisir votre formule d’assurance en de votre budget et l’état de votre voiture.

Se fier au comparateur en ligne

Faire une étude comparative est l’une des meilleures techniques pour payer moins cher son assurance auto. Étant donné qu’il n’est pas évident que vous puissiez vous occuper de cette tâche personnellement, il est préférable de se fier à un site de comparateur d’assurance en ligne. Il existe de nombreux sites qui offre cette possibilité comme Lelynx, mon-auto-assure.com etc..
Tous les assureurs et les comparateurs n’ont pas les mêmes critères de sélection. De ce fait, les résultats ne sont donnés qu’à titre indicatif et peuvent varier considérablement. Il est très important de connaître son modèle de véhicule, afin d’obtenir la meilleure assurance jeune conducteur pas cher. Et, certaines compagnies ne sont pas concernées. Il est préférable de se forger sa première idée avec les comparateurs en ligne, puis de faire une demande de devis par email ou par téléphone.

Concurrence, anticipation et négociation

Nombreux sont les jeunes conducteurs qui ont tendance à faire le choix de la compagnie de leur parent pour un gain de temps et bénéficier de certaines réductions. Mais, ce n’est pas toujours un bon calcul.

Pour éviter la surprime, il y a certains jeunes conducteurs qui se montrent beaucoup plus malin en s’inscrivant au titre de deuxième conducteur de leur voiture. Ces derniers désignent comme conducteur principal un parent ou un ami disposant d’un bon bonus. Effectivement, cette technique astucieuse permet de réduire considérablement le prix global. Toutefois, il s’agit d’une mauvaise idée, car les jeunes conducteurs devront un jour ou l’autre faire face à la surprime.

Le plus avantageux est de s’inscrire comme deuxième conducteur de la voiture de vos parents, dès l’obtention de votre permis. Ainsi, vous pourrez prétendre au titre d’être déjà assuré lorsque vous serez sur le point d’assurer votre propre véhicule. Cela vous permettra de bénéficier de certaines réductions. Il est important de savoir que cette technique astucieuse est également légale.

Faire le choix d’une assurance sur-mesure

Généralement, les formules spéciales « jeunes conducteurs » s’avèrent moins onéreuses, mais elles peuvent dissimuler des franchises beaucoup plus élevées.
Incroyablement, You Drive vous fait une proposition de réduire considérablement ses primes d’assurance si vous êtes un bon conducteur. Lancée en avril, cette assurance est encore au stade du test et propose aux conducteurs disposant de leur permis depuis moins de sept ans d’installer un boîtier dans leur voiture. Cela permettra de kilométrer le temps de la conduite en temps réel selon quatre différents critères :
les accélérations forcées,
les freinages brusques,
les virages à vitesse élevée
l’allure.

Avec un système de géolocalisation, vous serez en mesure de bénéficier d’une réduction ou augmentation de vos tarifs en fonction du score mentionné par le logiciel installé dans votre véhicule.

Faire le bon choix de sa voiture

Bien choisir sa voiture est la première étape pour payer moins cher. C’est-à-dire que vous devrez faire le choix d’une voiture qui consomme moins d’essence, non modifiée, peu puissante, et pas trop récente. Toutefois, il est important de garder en tête que l’assurance des voitures diesel s’avère beaucoup plus chères, car elles sont nettement plus puissantes que les voitures essence. Pour finir, il est préférable d’éviter le tuning : en cas d’accident, si la voiture est modifiée, l’assureur peut se réserver le droit de couvrir tous les frais de réparation. »

Passer la conduite accompagnée

Pour toutes les personnes qui ont faire le choix de passer la conduite accompagnée, il est intéressant de savoir que la surprime maximum est limitée qu’à 50 % la première année, 25 % la seconde année et 0% la troisième année. Il existe certaines compagnies d’assurance qui proposent des stages de conduite, gratuits ou payants, qui permettent de réduire votre surprime. Pour cela, il est conseillé de prendre des renseignements directement auprès de son assureur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *